SENSIBILIS’ACTION un espace pour fleurir Sensibilité S’EVEILLER A LA SENSIBILITE EN ACTION RELIER LE SENS A L’ACTION VIVRE L’ACTION SENSIBLE Sensibilisaction s’inscrit dans un espace axé sur la bienveillance et orienté vers le processus. LES 4 PILIERS 1. Communication : du latin communicatio, “mise en commun, échange de propos, action de faire part”. Jacqueline Bousquet disait qu’une information qui arrive à s’exprimer est un trauma qui ne s’installe pas et Jacque Salomé reprends qu’il n’y a maladie que dans “le mal à dire”. Voir suffit mais l’entendre c’est le comprendre. Reformuler nous permet bien souvent d’écouter enfin ce que l’on vient de dire. 2. Mouvement :  du latin movēre, “remuer, agiter, pousser, émouvoir, provoquer”. “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme” Antoine Lavoisier : La vie est mouvement, cycle et régénération. Bouger là où ça coince, sortir des schémas, amener du changement, rompre avec la répétition... Sensibilisaction est un organe de mobilisation quand il devient bon de changer quelque chose dans sa vie.... 3. Nutrition :  du latin nutrire , “nourrir, alimenter, entretenir, élever” Se nourrir est un acte quotidien à travers lequel on reprend contact avec soi. Porter attention à qui, quoi, comment je/me nourrie est un geste d’écoute, de dialogue mais aussi de partage. Me redonner de l’estime en donnant de l’estime à mon alimentation... me relier au monde par mon alimentation : à celui qui la produit, récolté, transporté, vendu, cuisiné... à la terre et au ciel... 4. Travail corporel :   Ecoute kinesthésique et proprioceptive du corps, notre véhicule, maison et temple : Séances de  Polarity, Massages, Auto-Polarity, Auto- massages, Qi Gong, Polarity Yoga, Décristallisation... 4 PHASES DE GUERISON 1. Prendre CONSCIENCE : c’est la fin du déni. Je reconnais.  2. Prendre RESPONSABILITE : “La responsabilité totale comprendrait, que tout le vécu est une projection de l’intérieur de l’Homme.” Dr Hew Len  3. Lâcher L’IDENTIFICATION : je suis plus que le symptôme, je ne suis pas identifiée à ce que je vis, à ce que je ressens, je suis l’être qui ressent. Ainsi je ne suis pas triste mais je ressens de la tristesse. Ainsi je ne résume pas le champ des possibles à une seule réalité mais  m’ouvre à un constat et à des solutions. 4. LACHER PRISE : je ne suis pas attachée aux formes que prennent les choses. Je  laisse  faire le processus d’autoguérison maintenant que je l’ai défini. Impressum